Challenge for Europe

Nous proposons que l’Esperanto soit davantage utilisé afin de favoriser le dialogue en Europe. Le dialogue interculturel et politique en Europe est confronté à la barrière des langues. On compte 23 langues officielles dans l’Union européenne. Le dialogue interculturel et politique en Europe est confronté à la barrière des langues : On compte 23 langues officielles dans l’Union européenne. Apprendre une langue est une tâche longue et ardue, qui demande une forte motivation et entretient les inégalités sociales. Pour préparer et motiver à l’apprentissage des langues et pour attiser la curiosité des jeunes européens à connaître leurs voisins, des échanges à échelle européenne entre classes du primaire en Esperanto – une langue logique et plus facile à apprendre pour tous – devraient être organisés via internet.

Pour lire l’article complet, cliquez ici

__________________________________________

Article écrit par Laurent ZIBELL, Fondateur de l’association politique “Forum Civique” (1995-1999) et de l’association “European Citizens’ Seminars e.V.” http://www.citizenseminars.eu

Author :
Print

Comments

  1. Il y a d’ailleurs un mouvement politique qui reprend en partie ces idées pour les élections européennes : le mouvement Europe Démocratie Espéranto. Ils sont candidats en France et en Allemagne. Leur site de campagne en Franc est :
    http://www.europe2009.Fr

  2. I live in London and if anyone says to me “everyone speaks English” my answer is “Listen and look around you”. If people in London do not speak English then the whole question of a global language is completely open.

    The promulgation of English as the world’s “lingua franca” is unethical and linguistically undemocratic. I say this as a native English speaker!

    Unethical because communication should be for all and not only for an educational or political elite. That is how English is used internationally at the moment.

    Undemocratic because minority languages are under attack worldwide due to the encroachment of majority ethnic languages. Even Mandarin Chinese is attempting to dominate as well. The long-term solution must be found and a non-national language, which places all ethnic languages on an equal footing is long overdue.

    An interesting video can be seen at http://uk.youtube.com/watch?v=_YHALnLV9XU Professor Piron was a former translator with the United Nations

    A glimpse of Esperanto can be seen at http://www.lernu.net

  3. Il existe un esperanto bien plus réel, bien plus vivant et bien plus réaliste: c’est le LATIN, qui donne accès à 80 pour cent de la littérature d’Occident. Cette langue qui a fait l’Europe pendant près de 2000 ans, se pratique aisément, quoi qu’en disent beaucoup de gens mal informés et victimes du nationalisme encouragé par les États.
    Le nombre de sites latins est aujourd’hui croissant. On pourrait espérer que les autorités qui ont réussi la monnaie unique de l’Europe encouragent la langue unique qui existe déjà…
    Personnellement, j’ai créé en Belgique une école (SCHOLA NOVA) où des jeunes Européens pratiquent cette langue vivante internationale.

Comments are closed.