Challenge for Europe

Dans toutes les sociétés, à toutes les époques de l’histoire, certains acteurs sont les pivots autour desquels s’organise la vie économique et sociale. Au 19ème et 20ème siècles, ce furent les Etats et les grandes entreprises. Est-ce encore le cas au 21ème siècle ? Ces acteurs correspondent-ils aux exigences d’une société durable ? On peut en douter. L’un comme l’autre ont des difficultés à gérer de façon cohérente à la fois l’efficacité économique, la justice sociale et la protection de l’environnement. Deux acteurs pivot sont à privilégier : le territoire, qui peut être pensé et géré comme un écosystème complexe et la filière, qui couvre l’ensemble du processus de production, d’usage et de recyclage des produits.

Pour lire l’article complet, cliquez ici

————————————-

L’auteur, Pierre Calame, Français, a été de 1968 à 1988 fonctionnaire au Ministère de l’équipement où il a occupé différents postes de responsabilité aussi bien au niveau territorial qu’au niveau central et à l’international. Il dirige depuis 1988 la fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme, fondation de droit suisse à vocation internationale. Spécialiste de la gouvernance, il a notamment écrit : l’Etat au coeur avec André Talmant (Desclée de Brouwer, 1997) sur la réforme de l’Etat ; La démocratie en miettes ; pour une révolution de la gouvernance (Descartes et cie et ECLM, 2003) qui propose de refonder la gouvernance sur les principes universels qui se sont dégagés de l’expérience ; Essai sur l’oeconomie (ECLM, 2009) qui propose de repenser l’économie à partir des principes communs de gouvernance.

Author :
Print