Challenge for Europe

En 2006/2007, les étudiants du DESS (aujourd’hui, Executive master) en Communication et Affaires européennes de l’IHECS-Bruxelles (Institut des Hautes Etudes des Communications Sociales) se sont organisés en Parlement européen (simulation) pour rédiger une proposition visant à renforcer le poids de la société civile à travers une réforme du Comité économique et social européen (CESE). Concrètement, les étudiants prônent un changement de composition de l’actuel groupe III (activités diverses) du CESE, pour en faire la chambre de résonnance des représentants de la société civile (ONG, associations, non marchand). L’innovation serait que les membres de ce groupe III, rebaptisé « Cellule de la Société civile organisée », seraient désormais des représentants européens et non plus de délégués nationaux, comme le sont les conseillers actuels du CESE. Mieux prendre en compte le point de vue de la société civile, dans la mécanique de décision européenne, c’est une condition nécessaire de démocratie.

Pour lire l’article complet, cliquez ici

——————————-

Article écrit par Laure Englebert, IHECS (Institut des Hautes Etudes en Communications Sociales, www.ihecs.be), département International.

Author :
Print