Challenge for Europe

Dans le monde de l’information, certains médias mènent des politiques et des stratégies ou instaurent des pratiques plus responsables que d’autres. L’alliance internationale de journalistes, dans son travail sur les processus de fabrication d’une information “responsable”, a permis de mettre en lumière l’existence de ces “bonnes” pratiques mais également de s’apercevoir qu’elles sont, la plupart du temps, dans l’ombre, inconnues de l’ensemble du personnel du media et ignorées du public. Pour remédier à cet état de fait, l’alliance propose la mise en place d’un site web de recensement de ces pratiques qui en permette la valorisation, le partage, la modélisation et la diffusion. L’alliance a déjà entamé ce travail auprès d’une vingtaine de médias en France, Italie, Espagne, Brésil, Belgique, Suisse, Inde et Asie centrale. Ce site pourrait devenir à terme une référence pour l’ensemble des médias qui se préoccupent de la qualité de l’information et du public sensible à certains critères éthiques.

Le recensement consiste à identifier des pratiques et/ou démarches responsables et éthiques déjà mises en place dans les médias. Convaincus que la qualité dépend avant tout des conditions et du processus de fabrication (collecte, production et diffusion), le recensement n’intervient nullement sur le contenu d’une information. La fabrication de l’information favorise en effet l’application de la déontologie définie par les différents codes et chartes de la profession, ainsi que l’éthique définie par la déclaration des droits de l’homme, la charte de l’ONU, la charte de la terre, la charte des responsabilités humaines (ou encore, en ce qui concerne la France, la nouvelle charte de qualité de l’information).

Le bénéfice de ce travail de recensement sera multiple :

  • Le média «recensé» profitera de ce programme de valorisation qui permet non seulement de lister ses pratiques mais également d’en dégager la cohérence.
  • Le site internet favorisera l’échange d’expériences et la modélisation entre médias. Il permettra aux uns de faire une simple évaluation de leurs pratiques éthiques et responsables, aux autres d’en développer de nouvelles, aux autres encore de les revendiquer et d’agir en commun pour les imposer. A moyen terme, l’outil devrait faire référence et devenir un élément d’encouragement et de stimulation.
  • Enfin, cet outil n’est pas exclusivement à destination des journalistes ou de l’ensemble du personnel des médias, mais aussi de leurs publics, à savoir les lecteurs/ téléspectateurs/ auditeurs, ainsi que les autres parties prenantes telles que les annonceurs, les pouvoirs publics…

Proposition

Elargir le recensement des démarches éthiques et responsables des médias à l’ensemble des médias d’actualité et d’intérêt général des pays de l’Union européenne et le rendre accessible à ses citoyens via un site web commun et plurilingue.

Author :
Print